icono esquina

RehabiMed co-organise un séminaire de formation avec HABITAT et UNESCO

FacebookTwitter

Activités, Nouvelles

RehabiMed co-organise avec les agences onusiennes HABITAT et UNESCO, ainsi que la municipalité de Séville un séminaire de formation de responsables municipaux

Les 7, 8 et 9 mai dernier a eu lieu à Séville une rencontre de responsables municipaux pour présenter et évaluer le guide Centros históricos para todos (Centres historiques pour tous). Il s’agit d’un ensemble de documents destinés aux responsables politiques et aux professionnels de la réhabilitation urbaine, dans le but de sensibiliser, d’orienter et de former aux nouveaux critères de réhabilitation des centres historiques.

Il y avait, parmi les cent participants, des représentants d’environ vingt pays différents et l’on a présenté des expériences de réhabilitation de Bogota (Colombie), La Havane (Cuba), Lamu (Kenya), Tel Aviv (Israël), Bangalore (Inde), Saint-Domingue (République Dominicaine), Budapest (Hongrie), Shanghai et Qūfú (Chine), Portland (États-Unis), Sana’a (Yémen), Jableh (Syrie) et Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne) ; c’est-à-dire un échantillon à la fois riche et varié des quatre continents.

Les présentations ont été un excellent exemple de la manière dont on donne la priorité, selon les lieux et les environnements culturels, aux différents aspects lorsque l’on envisage la récupération des centres historiques. Ainsi a été mise en évidence la nécessité de définir les principes essentiels qui permettront de donner à toutes les interventions une orientation sociale et humaine pour obtenir une revitalisation durable et respectueuse de l’environnement dans le monde entier.

Les différents conseillers municipaux de la ville de Séville présents à la rencontre ont exposé leurs besoins, leurs inquiétudes, leurs projets et leurs réalités, en suivant les différents principes déterminés dans le guide. Le conseiller à l’Urbanisme a montré l’importance de la volonté politique nécessaire pour mener à terme toute opération de réhabilitation, ainsi que la manière dont ils avaient décidé de ce que le centre historique devait être pour ses habitants en l’intégrant dans le développement général de la ville. Le conseiller à la Mobilité s’est centré, quant à lui, sur l’espace public, la culture des valeurs identitaires de la ville, le tourisme dans la diversification et le contrôle de cette activité, et l’entreprise municipale du logement, enfin sur l’amélioration des conditions de vie des habitants. Tous ces aspects ont été complétés par une visite des opérations déjà réalisées ainsi que des opérations en cours.

La dernière journée a été destinée à l’examen des contenus du guide Centros históricos para todos, afin de les contraster avec les expériences présentées et d’analyser leur application. Comme complément au guide, les assistants ont aussi reçu l’ouvrage de la méthode RehabiMed.