icono esquina

1ere Conférence Régionale Euroméditerranée

FacebookTwitter

Activités, Nouvelles

01. La conférence au travers des photographies

Fouad Maazouz

rehabimedrehabimedrehabimedrehabimed
rehabimedrehabimedrehabimedrehabimed
rehabimedrehabimedrehabimedrehabimed
rehabimedrehabimedrehabimedrehabimed
rehabimedrehabimedrehabimedrehabimed
rehabimedrehabimedrehabimedrehabimed
rehabimedrehabimedrehabimedrehabimed
rehabimedrehabimedrehabimedrehabimed
rehabimedrehabimedrehabimedrehabimed
rehabimedrehabimedrehabimedrehabimed
rehabimedrehabimedrehabimedrehabimed

Clôture de la conférence RehabiMed

RehabiMed, cela a été pour nous trois années de travail intense, de réunions de travail, de rencontres, de débats, de missions, d’élaboration de contenus, etc. RehabiMed a été, comme la Méditerranée de Braudel, mille choses à la fois : pas un projet sinon une succession de projets ; pas une rencontre sinon d’innombrables rencontres croisées ; pas un débat sinon un multiple débat riche et passionné.
rehabimed

La complexité du problème

Sami Naïr rappelait dans la conférence inaugurale la complexité politique, sociale, économique et culturelle de notre mare magnum. Il présentait un ensemble de problèmes structurels contre lesquels nous aurions pu penser que nous ne pouvions pas faire grand-chose dans le cadre de notre modeste action de réhabilitation. Mais ce n’est pas si sûr ! Avec la réhabilitation, nous avons en effet une incidence sur le cœur du problème, car nous pouvons influer directement sur la qualité de vie d’un large éventail de population ainsi que sur son identité culturelle commune.

rehabimed
Il n’est pas utile d’insister sur la problématique physique, sociale, économique, culturelle et environnementale qui affecte l’architecture traditionnelle méditerranéenne. Avec une intensité différente, selon le lieu et le moment, on rencontre dans tous les pays des phénomènes qui ont une incidence directe sur cette problématique. C’est le cas, par exemple, de la pression démographique, de l’augmentation de la pauvreté, de la perte de l’identité sociale et culturelle, du manque d’infrastructures et d’équipements publics, de la muséification, de la spéculation immobilière, de la gentrification, de la tertiairisation, de l’abandon, de la dégradation, de l’obsolescence, etc. Tout cela est en même temps la grande faiblesse et la grande opportunité, la grande menace et la grande force de notre architecture traditionnelle. Finalement, ce qui lui arrive ne dépend que de nous et de la manière dont nous gérons son évolution de même que sa transformation.rehabimed

Pour une nouvelle politique du logement

Au fil de ces trois années de travail intense, nous avons pu vérifier que si l’on souhaite apporter une réponse au défi que RehabiMed a relevé –c’est-à-dire renforcer l’activité de réhabilitation en tant que facteur de développement durable et respectueux de l’environnement–, nous devons convaincre et exiger de nos responsables politiques qu’ils intègrent la réhabilitation dans la politique du logement. Cet engagement doit se faire dans un nouveau cadre de gouvernance dans lequel le secteur public s’appuierait sur l’initiative privée et sur la société civile, et dans lequel la participation citoyenne aurait un rôle essentiel à jouer

rehabimed
Les communications présentées au cours de la conférence ont été très nombreuses, avec des origines diverses et d’excellente qualité. Leurs contenus ont été très variés, comme le requiert une vision multidisciplinaire de la réhabilitation, et elles ont couvert toutes les étapes de la méthode RehabiMed. Leur plus grande richesse a été leur lien intime avec la réalité de chaque lieu. Dans une perspective universitaire, dans celle des administrations ou dans celle des professionnels, toutes ont montré la nécessité de renforcer le rôle de la société civile en tant que moteur principal du changement et de la rénovation dans les politiques de réhabilitation. On a aussi vu surgir avec force le rôle-clé de la formation des professionnels, aussi bien dans le domaine technique que dans celui de la gestion, au niveau des artisans comme à celui des architectes et des ingénieurs, et eux tous devront constituer des groupes de spécialistes de l’intervention et de la gestion du patrimoine construit.rehabimed

RehabiMed aujourd’hui et demain

Depuis son début, RehabiMed était un projet ayant des objectifs précis et menant des actions déterminées. Ce projet se termine, les actions prévues ont été effectuées mais leurs objectifs ne pourront être atteints qu’à moyen ou à long terme. RehabiMed est devenu une référence internationale pour de nombreux responsables politiques ainsi que pour de nombreux professionnels, et il dispose d’un patrimoine de connaissances et d’expériences d’une grande valeur ainsi que d’un réseau d’experts unique dans la Méditerranée et dans le monde.

rehabimed
Nombreux ont été les participants à la conférence qui m’ont fait part de leur volonté et de leur engagement afin que RehabiMed poursuive sa tâche de diffusion du message de la réhabilitation dans toute la Méditerranée. Nombreuses aussi sont les graines semées qui ont déjà donné leurs fruits, et nombreuses sont celles qui le feront à l’avenir. C’est pour cela que RehabiMed se termine en tant que projet mais qu’il doit demeurer vivant en tant qu’idée et en tant qu’engagement. Nous devons maintenant être imaginatifs pour faire la somme des efforts et des compétences partagés au fil de ces trois années, et pour ce faire nous allons créer l’Association RehabiMed, qui accueillera toutes les personnes intéressées et qui sera capable de se développer dans la mesure où tous les présents seront disposés à le faire. Il ne s’agit pas de créer une nouvelle structure sinon de coordonner les milliers d’initiatives que nous avons vues ces jours-ci et de nous offrir, à tous, un point de rencontre ainsi qu’un centre de ressources qui recueillera et projettera l’information, et qui mettra en contact des experts pour lancer de nouveaux projets de réhabilitation.Dans le nouveau cadre de gouvernance que nous venons de commenter, l’Association RehabiMed devra regrouper des administrations, des universités, des entreprises, des professionnels ainsi que toutes les personnes intéressées  par la réhabilitation. Chacun devra assumer son rôle pour renforcer un objectif humanitaire et patrimonial tel que celui de RehabiMed. Tous ensemble, nous donnerons une continuité à RehabiMed grâce à des projets régionaux et bilatéraux qui montreront la grande capacité d’une alliance impulsée par la société civile, dans laquelle tous les conflits qui nous sont présentés comme insolubles au niveau politique seront minimisés grâce à notre travail partagé jour après jour et coude à coude.

02. Posters

Espai de cooperació

Espai de cooperació | Ciutat i territori | Edificis

Ciutat i territori

U1_ CONÈIXER EL LLOC ABANS D’INTERVENIR

U2_ LA DEFINICIÓ D’UNA ESTRATÈGIA D’INTERVENCIÓ

U3_ EINES LEGALS I PLANTEJAMENT

U4_ INSTRUMENTS OPERATIUS I MARCS DE GOBERNABILITAT

U5_ EXPERIENCIES DE REHABILITACIÓ URBANA I TERRITORIAL EN EL MEDITERRÀNI (1)

U6_  EXPERIENCIES DE REHABILITACIÓ URBANA I TERRITORIAL EN EL MEDITERRÀNI (2)

Edificis

E1_ LA DIAGNOSI COM A ETAPA PRÈVIA A LA REHABILITACIÓ (1)

E2_ LA DIAGNOSI COM A ETAPA PRÈVIA A LA REHABILITACIÓ (2)

E3_ EL PROJECTE DE REHABILITACIÓ, REFLEXIONS SOBRE CRITERIS

E4_ COMPATIBILITZAR TÈCNIQUES TRADICIONALS I TÈCNIQUES MODERNES

E5_ EXPERIENCIES DE REHABILITACIÓ INTEGRAL EN EL MEDITERRÀNI (1)

E6_ EXPERIENCIES DE REHABILITACIÓ INTEGRAL EN EL MEDITERRÀNI (2)