icono esquina

Cours sur l’innovation technologique dans la réutilisation des bâtiments historiques

FacebookTwitter

Nouvelles, Nouvelles du projet

Le projet Erasmus+ Smart Rehabilitation 3.0 a organisé, du 6 au 10 juin 2022, une formation à l’innovation technologique dans la réutilisation des bâtiments historiques. Le département d’architecture de l’Université de Chypre a assumé l’organisation, axée sur la définition des questions à prendre en compte dans la formation des futurs experts en réhabilitation de bâtiments (BRE). Plus de 30 experts et professionnels chypriotes, espagnols, italiens et lituaniens y ont participé, représentant les différents membres du projet.

Le cours, avec une approche éminemment pratique, a cherché un équilibre entre des présentations de cas et des visites techniques à des expériences de bâtiments historiques réutilisées, à Chypre, pour leur donner de nouveaux usages, en préservant leurs valeurs patrimoniales et bioclimatiques, le tout complété par les réflexions théoriques nécessaires et les débats entre les participants. Au cours de la première journée, il a été possible de voir en détail les installations de l’Université de Chypre et ses laboratoires axés sur l’expérimentation de matériaux traditionnels et innovants applicables à la réhabilitation des bâtiments. Une journée entière a été consacrée à la découverte de divers bâtiments ayant fait l’objet d’interventions dans le centre historique de la ville de Nicosie à des usages divers (musée, bureau, centre culturel, etc.) et une autre journée à la visite de bâtiments à Limassol, parmi lesquels les nouvelles installations universitaires dans des bâtiments historiques. Une autre journée intéressante a permis de connaître la réhabilitation de petits villages de la zone montagneuse tels que FiKardou et Lazania. Le dernier jour a été consacré à une expérience au niveau du quartier, à Kaimakli, où nous avons eu l’occasion d’échanger avec les responsables des actions.

Les partenaires du projet ont eu l’occasion d’échanger des connaissances et des expériences et de discuter de la manière de développer des méthodologies et des outils de formation pour les futurs experts en réhabilitation de bâtiments, qui sont en cours de développement au niveau européen. Le cours s’est terminé par un débat intéressant pour déterminer les principales connaissances et compétences que ces experts devraient avoir, dans les aspects liés à la réhabilitation des logements, afin d’améliorer leur habitabilité et leur utilisation, dans une perspective large pour les différents pays européens.